Les incontournables

Ce site est dédié, autant que possible, à la science-fiction récente. Mais il y a des incontournables plus anciens que je vous recommande de lire d’urgence si vous ne les connaissez pas encore. Oui, lire, car même si certains ont été adaptés avec succès au cinéma, rien ne vaut le récit tel que l’a imaginé son auteur.

Voici une petite liste pour vous donner des idées (note : certains liens ci-dessous sont affiliés).

Cycle de Fondation, d’Isaac Asimov

Fondation-Asimov

Il est difficile de conseiller un livre d’Isaac Asimov en particulier, tant son oeuvre est vaste (500 titres !), intemporelle et visionnaire. Mais la saga Fondation, qui se compose de plusieurs romans, est certainement son chef d’oeuvre : prédisant la chute de l’Empire galactique grâce à la psychohistoire, un scientifique, Hari Seldon, met en place sur une planète isolée une organisation autonome regroupant des scientifiques et des ingénieurs. Elle doit permettre à la civilisation de renaitre après le chaos.

La série au complet dans l’ordre de l’histoire (l’ordre d’écriture est différent) :

  1. Prélude à Fondation
  2. Fondation
  3. Fondation et Empire
  4. Seconde Fondation
  5. Fondation foudroyée
  6. Terre et Fondation

Cycle de Dune, de Franck Herbert

dune-sandworm

Une planète désertique, Arrakis, une ressource que tout le monde convoite, l’Epice, une caste de cultivateurs, les Fremens, des nobles puissants, les Atréides, des vers de terre géants cachés sous le sable : le décor de l’un des plus grand space-opera est planté. Le roman de SF le plus vendu au monde selon Wikipedia, qui nous plonge dans un monde imaginaire extrêmement fouillé et cohérent. Adapté au cinéma par David Lynch en 1984.

La série originale de Frank Herbert dans l’ordre de l’histoire (d’autres auteurs, dont le fils de Frank, Brian, ont écrit des suites) :

  1. Et l’homme créa un dieu (Prélude à Dune)
  2. Dune
  3. Le Messie de Dune
  4. Les Enfants de Dune
  5. L’Empereur-dieu de Dune
  6. Les Hérétiques de Dune
  7. La Maison des Mères

2001, l’Odyssée de l’espace, d’Arthur C. Clarke

2001-OE2

Ce titre évoque surtout le filme culte de Stanley Kubrick. Pourtant le livre est encore plus riche et surprenant : un monolithe noir, un objet d’origine inconnue et supposée extra-terrestre, est détecté autour de Jupiter. Une mission spatiale est envoyée sur place pour l’analyser. Mais l’ordinateur de bord HAL 9000, une intelligence artificielle surpuissante, se met à craindre pour le succès de l’expédition et décide d’éliminer son équipage humain.

Ubik, de Philip K. Dick

Ubik-rose

Résumer Ubik ? Difficile. Et pour cause : dans cet univers, les vivants parlent aux morts, des mutants télépathes jouent les espions, et des failles temporelles permettent de passer du passé à l’avenir. Le tout sur fond de critique du capitalisme. Le meilleur livre de Philip Kindred Dick, auteur prolifique (46 romans, 140 nouvelles) et tourmenté, qui n’a connu la notoriété que juste après sa mort grâce au film Blade Runner.

La guerre des mondes, de H. G. Wells

wotw

H. G. Wells est l’inventeur de la SF moderne, celle qui rompt avec la fiction du XIXème siècle façon Jules Verne. Dans ce roman paru en 1898, une race extra-terrestre venue de la planète Mars envahit la Terre et transforme les humains en nourriture. Dotée d’une technologie avancée, elle semble invicible. Mais tout le monde a un point faible… Autre chef-d’oeuvre de Wells : La Machine à explorer le temps.

La Planète des singes, de Pierre Boulle

planetedessinges

Imaginez un monde où des singes intelligents enferment dans des cages des humains totalement stupides. C’est l’univers de la Planète des Singes, par l’un des meilleurs auteurs français de SF.

Le meilleur des mondes, d’Aldous Huxley

bravenewworld

Quelques siècles dans un futur, la Terre ne compte plus qu’un seul super-état. Les humains se reproduisent uniquement via la fécondation in-vitro, et sont conditionnés avant même leur naissance pour occuper un emploi précis. La société est divisée en castes, évidemment imperméables. Et pour couronner le tout, une drogue rend tout le monde heureux de son sort. Tout cela pour quelle raison ? Pour le « bien » de l’humanité, évidemment. Un livre angoissant parce que plausible.

1984, de Georges Orwell

1984-Orwell

Dans un futur proche, la Terre est partagée entre trois grands états. Dans l’un d’eux, Oceania, un homme, Winston, va chercher à échapper à l’enfer d’une société où tout est sous contrôle, y compris le langage. Un roman qui dénonce le totalitarisme, et dont le dictateur Big Brother (qui ressemble trait pour trait à Staline) est devenu synonyme d’abus de surveillance.

Je suis une légende, de Richard Matheson

jesuisunelegende

Robert Neville est le dernier homme sur Terre. Tous les autres sont devenus des vampires. Alors à quoi bon survivre ? Si vous avez vu le film éponyme avec Will Smith, essayez le roman, car l’adaptation ciné n’a pas grand chose à voir.