Centaurus, vol.1 : Terre Promise

Parmi les bandes dessinées sorties en 2015, je vous propose de découvrir la nouvelle série de Léo, le père des Mondes d’Aldébaran. Après Aldébaran, Bételgeuse, Antarès et Survivants, voici le cycle de Centaurus et son premier épisode, Terre promise. On retrouve ici le duo Rodolphe-Léo pour le scénario, et Zoran Janjetov au dessin, lequel s’est notamment illustré (sans jeu de mot) sur les Technopères d’Alexandro Jodorowsky.

L’histoire débute dans un petit village où habitent deux soeurs jumelles, June et Joy, et leur ami Bram, une force de la nature capable de maitriser un ours. June est aveugle, mais elle possède un don étrange : elle a régulièrement des visions, notamment de lieux inconnus qu’elle s’efforce de représenter en les dessinant.

Arrive une envoyée du gouvernement, Ethel, qui demande au trio de la suivre dans la capitale sans préciser pourquoi. Au cours du trajet, Joy explique à Bram que le monde où ils vivent est en fait un gigantesque vaisseau spatial de forme cylindrique. Ses passagers descendent d’un groupe de dix mille hommes et femmes qui, quatre cents ans auparavant, a quitté une Terre devenue presque inhabitable.

Centaurus_t1_planche2

Les jeunes gens rencontrent les dirigeants de l’expédition, qui leur apprennent que l’objectif de leur voyage va être atteint : il s’agit de la planète Vera.

Vera est un monde habitable sur lequel la vie a été détectée depuis longtemps. Mais au grand étonnement des colons, les premières analyses visuelles montrent des structures qui ne peuvent être que le produit d’une race intelligente. Et celles-ci sont étrangement similaires à celles des visions de June.

Mais le temps presse, car après quatre siècles de vol le vaisseau spatial est à bout de souffle et bientôt à court d’énergie. Les humains n’ont donc pas le choix : il leur faut absolument s’établir sur Véra. June, Joy et Bram reçoivent alors pour mission d’aller explorer la planète et d’y préparer un débarquement.

Pendant ce temps, une équipe découvre qu’une ouverture a été pratiquée depuis l’extérieur dans la coque du vaisseau, vraisemblablement vingt ans auparavant. Quelqu’un ou quelque chose est monté à bord…

Centaurus est un planet opera : une histoire qui a pour cadre un monde extra-terrestre et non l’espace lui-même. Ici, la planète ressemble de prime abord à la Terre à l’époque des dinosaures. Mais la « patte » de Léo, comme dans les séries précédentes, c’est sa capacité à imaginer des formes de vie exotiques et originales. Nul doute que dans ce domaines, les tomes suivants vont nous surprendre.

Le dessin est typé « ligne claire » , comme dans la BD traditionnelle depuis Hergé et E. P. Jacobs. Les contours sont nets, et bien que ce soit hautement subjectif, je trouve le style graphique de Janjetov agréable à la lecture et très détaillé.

Coïncidence ou pas, il y a ici un certain nombre de similitudes avec le film Cargo commenté dans l’article précédent : les voyages interstellaires interminables, la forme du vaisseau spatial, le rêve d’une planète habitable à destination…

Côté science, le nom de la série, Centaurus, et la distance de Véra à la Terre, 4,2 années lumières, suggèrent que la nouvelle planète fait partie du système de Proxima Centauri, l’étoile la plus proche du soleil. Il est très improbable de trouver une planète habitable si près de la Terre, ou alors la vie est vraiment très répandue dans l’univers. Mais cette proximité permet de rendre l’histoire plus crédible, en réduisant la distance à parcourir pour le voyage.

Il ne s’agit que du premier tome de la série, alors il est sans doute un peu tôt pour juger du scénario ou de la profondeur des personnages. Mais ce début est prometteur, et j’attends avec impatience les tomes suivants.

Ma note : 4 sur 5

 

Centaurus_couv

 

Centaurus – tome 1 : Terre Promise
de Rodolphe (Auteur), Leo (Auteur), Zoran Janjetov (Illustrations)
Editions Delcourt, 12 euros

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s